Le Système éducatif en Ukraine

 

ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE

 Le ministère de l’Éducation est l’organisme central qui administre le système éducatif ukrainien. Le ministère est chargé de la planification de l’enseignement, des prévisions et de la réglementation du réseau d’établissements d’enseignement. En sus, le ministère exerce un contrôle direct sur la conception et les contenus des programmes officiels à tous les niveaux du système éducatif du pays.

 L’administration du système éducatif s’effectue également au niveau local par les autorités compétentes nommées par le ministère. Les conseils locaux des députés du peuple (CLDP) sont chargés du financement des établissements d’enseignement en associant des fonds de source locale et des fonds versés par le gouvernement national. La république de Crimée dispose de son propre ministère de l’Éducation.

 Les établissements pré-scolaires, les écoles d’enseignement général et les autres établissements placés sous le contrôle du CLDP sont financés dans le cadre des budgets locaux. Les établissements post-secondaires et d’enseignement supérieur, les établissements de formation professionnelle et les autres établissements d’État, sont financés par le budget de l’État. Les établissements d’État peuvent également bénéficier d’autres sources de financement telles que les recettes provenant de projets de recherche, d’activités commerciales, de subventions et d’activités éducatives.

 

DIMENSION

 10 750 000 élèves et étudiants environ sont inscrits dans les établissements ukrainiens, tous niveaux confondus.

 

STRUCTURE

 L’éducation élémentaire et secondaire d’enseignement général est dispensée dans des écoles de base. L’éducation élémentaire s’étend sur quatre ans (1ère – 4ème année). La scolarité obligatoire s’achève dans le cadre des écoles secondaires de base (5ème – 9ème année). Les élèves diplômés des écoles secondaires de base ont la possibilité de poursuivre leurs études dans des écoles secondaires supérieures (10ème – 11ème année), des écoles professionnelles de métier, des écoles techniques ou des écoles professionnelles.

 

L’enseignement post-secondaire et supérieur est organisé selon quatre niveaux d’agrément : niveau (I), programmes de spécialisation de base dont la durée d’étude obligatoire ne dépasse pas trois ans; niveau (II), programmes qui mènent à des baccalauréats et dont la durée est normalement de quatre ans ; niveau (III), programmes qui mènent à des grades universitaires de spécialiste et dont la durée d’étude obligatoire est d’une année à une année et demie au-delà de l’obtention du baccalauréat; et niveau (IV), programmes qui mènent à la maîtrise et dont la durée d’étude obligatoire complémentaire est d’au moins une année au-delà de l’obtention du baccalauréat. Au niveau du deuxième et du troisième cycle, la durée d’étude obligatoire pour l’obtention d’un diplôme de doctorat est habituellement comprise entre trois et quatre ans.

 

ÉCOLES PRIVÉES ET PUBLIQUES

 Les établissements d’enseignement privés scolarisent environ 1 % des élèves dont l’âge est compris entre 15 et 17 ans et 7 % environ des étudiants au niveau de l’enseignement supérieur. L’obtention d’une licence est obligatoire pour pouvoir exploiter un établissement privé; celle-ci doit ensuite être suivie d’un agrément complet pour que l’exploitation devienne définitive.

 

ANNÉE SCOLAIRE

 L’année scolaire dure de septembre en juin.

 

FORMATION DES PROFESSEURS

 

Les professeurs des écoles pré-élémentaires et élémentaires sont formés dans le cadre de programmes de formation des professeurs dans des établissements d’enseignement supérieur dont l’agrément est de niveau I-II, qui mènent à des qualifications de spécialisation de base ou à des baccalauréats. Les professeurs d’école secondaire sont formés dans des programmes de formation des professeurs dans le cadre d’établissement d’enseignement supérieur dont l’agrément est de niveau III-IV et qui mènent à des baccalauréats ou à des diplômes de spécialiste.

 

La formation des professeurs se déroule dans 12 universités, 2 universités pédagogiques, 27 instituts pédagogiques, 4 collèges, 48 écoles pédagogiques et 5 instituts pédagogiques industriels et techniques.

 

L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

           La base de l'enseignement supérieur en Ukraine est constituée des universités, des académies, des écoles polytechniques, agraires, pédagogiques, juridiques, économiques et médicales. La sphère de l'instruction supérieure de l'Ukraine regit près de 1000 écoles supérieures.

L'école générale supérieure de l'Ukraine est l'université nationale de Kiev nommée Taras Shevchenko.

           En Ukraine il y a un réseau ramifié des institutions de recherche, que préside l'Académie des Sciences de l'Ukraine. Les savants ukrainiens ont enrichi la science mondiale des élaborations fondamentales, des inventions et des ouvertures au domaine des mathématiques, de physique, de chimie, et biologie. En particulier, on fait beaucoup pour le développement de la technique des fusées, la cosmonautique, gaz et l'hydrodynamique, les équipements informatiques, l'informatique, la soudure électrique, la métallurgie, la médecine, les utilisations de l'énergie atomique.

 

I-             Organisation de l’enseignement supérieur

 

- Établissements d'enseignement supérieurs

 L'enseignement supérieur ukrainien comprend 854 établissements et plus de 1 000 filiales de ces établissements dans d’autres villes. On compte, parmi eux, 349 établissements de niveau 3-4 dont 243 établissements publics (228 établissements d’Etat et 15 établissements municipaux), parmi lesquels 113 sont de   statut            « national », label décerné par décret présidentiel. 20 des 30 Universités classiques ont ce statut.

          Le MESJS (Ministère de l'Éducation et de la Science, de la Jeunesse et des Sports) exerce sa tutelle sur la majorité de ces établissements. 

          En parallèle au système public d'enseignement, s'est développé un système d'enseignement supérieur alternatif dispensé dans des institutions privées : 106 établissements privés de niveau 3-4 proposent ainsi des formations

Supérieures, principalement en management, marketing, droit international et finance.

- Population étudiante

 On comptait en 2010-2011,  2,49 millions d'étudiants inscrits dans le système d'enseignement supérieur public et privé, qui se répartissent de la façon suivante :

- 2,13 millions d'étudiants dans les établissements de niveaux 3 et 4 dont 1,25 millions d'étudiants de jour (« ochni »), 874 mille par correspondance (« zaochni ») et 6 000 inscrits en cours du soir ;

- 361 500 étudiants dans les établissements de niveaux 1 et 2 dont 303 000 de jour, 56 000 par correspondance et 3 000 inscrits en cours du soir.

Ce nombre élevé (544 étudiants pour 10 000 habitants – 2ème place mondiale après le Japon) s’explique d’une part par le fait que près de 40% des étudiants suivent des enseignements par correspondance et d’autre part par un phénomène de survalorisation des diplômes.

392 000 nouveaux étudiants sont entrés à l’université à la rentrée 2010.

 

II-            Organisation des etudes et enseignements dispenses

 

- Situation du LMD

Le LMD correspond en Ukraine à la nomenclature Bakalavr / Magistratura (ou Spetsialist) / Kandidatura.

A noter toutefois que :

- la duree du premier cycle est de 4 ans,

- pour un certain nombre de formations apparentees a des niveaux intermediaires entre le technicien superieur et l’ingenieur, le diplome de specialiste (bac+ 5-5,5), qui devrait disparaitre, coexiste toujours

avec celui de Magistr (bac + 5,5-6),

- qu’il existe egalement un diplome de specialiste junior (« molodchyy spetsialist ») a cheval sur le secondaire et le supérieur et correspondant a un diplome de formation superieure dite « incomplete »

equivalent a un BAC+2-3 comparable a un BTS,

- la duree du second cycle varie d’une Universite à l’autre de 1 à 2 ans.

 - L'Ukraine et le processus de Bologne

L’Ukraine a rejoint, en 2005, le processus de Sorbonne / Bologne. Les établissements évoluent progressivement vers un découpage en 3 niveaux. 

L'Ukraine occupait la 5ème place pour le nombre de brevets d'invention enregistrés en 2007, d'après le rapport annuel Education de la banque mondiale.

 Les Doubles diplômes

1)    Coopérations existantes avec les établissements d’enseignement supérieur français

 · Masters en partenariat franco-ukrainien (sélectionnes en octobre 2010 ; lances a la rentrée 2011)

L’Ambassade de France en Ukraine, les ministères français de l’Enseignement supérieur et de la recherche et des Affaires étrangères et européennes pour la partie française  le MESJS pour la partie ukrainienne, ont lance, en mai 2010, un appel a projets visant la mise en place et/ou le développement de « Masters en partenariat franco-ukrainien » avec, pour ambition, de contribuer a dynamiser, structurer et développer les partenariats universitaires entre nos deux pays.

 5 projets ont été sélectionnes : 

- Université de Cergy-Pontoise / Université nationale technique de Donetsk: « Master en Ingénierie des Systèmes Intelligents et Modélisation (ISIM) - Specialite : Systemes Intelligents et Communicants (SIC) -

Parcours : Intelligence Artificielle et Robotique » ;

Universite du Maine / Universite nationale technique « Institut polytechnique de Kiev »:

« Master Sciences et technologies – Mention: physique – specialite: ingenierie optique et photonique » ;

 - Universite de Nice Sophia-Antipolis / Universite nationale V. N. Karazine de Kharkiv:

« Master en Sciences, Technologie, Sante – mention: informatique – specialite:

fondements et ingénierie » ;

 - Universite de Strasbourg / Universite nationale de Kiev T. Chevtchenko:

« Master en physique

specialites:

matière condensée et nano physique (MCN) et Instrumentation et méthodes d'analyse

physico-chimiques (IMAPC) » ; 

- Université Lumière Lyon 2 / Université nationale d’économie de Kharkiv: Dédoublement du « Master en informatique décisionnelle et statistique pour le management » (cf. filière francophone) avec la mise en place d’un « Master en Management des activités informatiques – spécialisations :

Informatique de gestion et Management des systèmes décisionnels ».

 Ces projets sont soutenus pour la période 2010-12 (subvention et mise a disposition de bourses de mobilités étudiantes, enseignantes et administratives).

 · Autres filières doubles diplômes (comprenant des enseignements )

- Université d’economie et de commerce / IUP Management et Gestion – Université d’Auvergne Clermont 1

 Nombre d’etudiants inscrits en 2010-11 : 307 (cf. détail ci-dessous)

 

Année          Kiev   Vinnytsia        Tchernivtsi       Kharkiv      TOTAL

1ere année     35          25                       10                  31             101

2eme année    39         18                        10                 17              84

3eme année    30         14                        10                  6              60

4eme année    18           5                          3                 9               35

5eme année    17           8                          2                -                27

TOTAL          139         70                        35              63             307

 

- Universite d’economie de Kharkiv / Universite Lyon 2 Lumiere (Master / Magister « Informatique et statistiques

pour l’entrepreneuriat)

 Nombre d’etudiants inscrits en 2010-11 : 45

 25 en 1ere annee / 20 en 2eme annee

 A noter l’ouverture, a la rentree 2011, d’une filiere en tourisme toujours avec l’Universite de Lyon 3.

 · Filieres proposant des enseignements de specialite en francais sans diplomation francaise

- Universite technique de Donetsk – Departement de francais des sciences et techniques (programmes de Master (6 ans) et Specialiste (5 ans))

8/14

 Nombre d’etudiants inscrits en 2011-2012 : 245

 25 en 1ere annee / 62 en 2eme annee / 55 en 3eme annee / 49 en 4eme annee / 42 en 5eme année (Spécialiste et Master) / 12 en 6eme année (Master)

A noter un accord de double diplome avec le reseau « n+i » et des negociations en cours avec l'Institut national polytechnique de Lorraine et un master en partenariat en « Systemes intelligents, communicants et robotique » avec les Universites de Cergy-Pontoise et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ouvert à la rentree 2011.

 - Academie de genie civil de Dnipropetrovsk (programmes de Magister en architecture et en genie civil)

 Nombre d’etudiants inscrits en 2010-2011 : 359

 86 en 1ere annee / 81 en 2eme annee / 71 en 3eme annee / 63 en 4eme annee / 48 en 5eme annee / 10 en 6eme annee

A noter des partenariats avec l'INSA de Lyon (genie civil), l'INSA de Strasbourg (architecture), l’Universite de

Strasbourg et Polytech Orleans. 

· Etablissements impliques sur des programmes europeens avec l'Ukraine

- programme Tempus

2 etablissements francais, l'Universite d'Auvergne-Clermont 1 (projet Modernisation et developpement de cours professionnalises - MODEP, 2009-11) et le CNAM Pays-de-Loire (interoperabilite des transports ferroviaires, 2009-2011), coordonnent des projets Tempus dans lesquels l'Ukraine est impliquee.

 - programme Erasmus-Mundus, action 2

L'Universite de Bordeaux 1 etait jusqu'a 2011, la seule Universite francaise représentée dans le consortium européen concerne par le lot geographique « Ukraine, Bielorussie, Moldavie ». Pour l'Ukraine, 7 établissements etaient eligibles a ce programme.

 A l'automne 2011, 3 des 4 consortia selectionnes impliquent des établissements français : 

l'Ecole centrale de Nantes participe au consortium européen d’Universites techniques / écoles d’ingenieurs

« Ewent »13 pilote par l’Universite technique de Varsovie et qui implique 7 universites ukrainiennes :

 Les Universités polytechniques de Kharkiv, Kiev, Lviv et Odessa, les Universites techniques de Donetsk et du Donbass, l'Université d'aviation de Kiev et l'Universite aeronautique de Kharkiv ;

 - l’Universite de Bordeaux 1 participe au Consortium « BMU-MID »14 (Mobilite en faveur de l’innovation et du développement) pilote par l’Université de Turku et qui implique 6 Universites ukrainiennes : les Universites Oles Honchar de Dnipropetrovsk, Ivan Franko de Lviv, Vassyl Karazine de Kharkiv, I. I. Metchnikov d’Odessa, Taras Chevtchenko de Kiev et Tauride V. I. Vernadsky de Simferopol ;

 - l’Universite Montpellier 2 participe enfin au Consortium « EMERGE »15 pilote par l’Université Alexandru Ioan Cuza Université de Iaşi et qui implique 4 Universites ukrainiennes : l’Universite Iourii Fedkovytch de Tchernivtsi, l’Universite pédagogique Mykhailo Dragomanov de Kiev, l’Academie Mohyla de Kiev et l’Institut polytechnique de Kiev.

 · Partenariats « significatifs » / partenaires actifs

 ◦ Parmi les etablissements francais les plus actifs en Ukraine (liste non exhaustive – outre les

Filières et les programmes europeens) :

 - l'Universite du Maine = accords de double diplome avec l'Universite polytechnique de Kiev (chimie), l'Université nationale de Dnipropetrovsk (economie et gestion), l'Universite de chimie de Dnipropetrovsk et l'Université de Zaporijjia (physique et biologie) qui beneficient a une dizaine d'etudiants de M1 et M2 par an ;

 - l’Universite de Toulouse Paul-Sabatier = partenariat avec l'Universite Chevtchenko de Kiev dans le domaine de la chimie qui associe une cooperation scientifique d’excellence (GDR CNRS), plusieurs thèses en cotutelle et l’admission en M2 a Toulouse de plusieurs etudiants chaque annee ;

 - l’Universite de Paris Sud = plusieurs partenaires a Kharkiv en physique des particules et physique nucléaire, organisation d’une école d’ete et d'une Université d'hiver, missions d’enseignement, recrutement récurrent d’étudiants en M2 ;

- l'Universite de Nice.Sophia-Antipolis = accords avec l'Universite Tauride de Simferopol (et l'Université d'économie de Ternopil en economie et gestion et, anciennement avec l’Universite Metchnikov d’Odessa (Licence délocalisée)), mise en place de programmes delocalises de licence et Master en partenariat avec l’Universite d’économie V. Hetman de Kiev ;

- l'Universite Paris Est = accords entre l'IUT et la faculte de cybernetique de l'Universite T. Chevtchenko, partenaire référent du programme doctoral en litterature et philosophie de l'Academie Mohyla de Kiev ;

- le reseau n+i = nombreux accords avec des etablissements ukrainiens (Universite technique de Donetsk, Université de radio-électronique de Kharkiv, Universite T. Chevtchenko de Kiev, Universite polytechnique de Kharkov, Universite polytechnique de Kiev, Academie de génie civil et d'architecture de Dnipropetrovsk, Universite technique de Ternopil), mais ceux-ci ne generent pour le moment que des flux très limites d'étudiants, faute de financement ;

- l’Ecole d’architecture de Marseille = partenariat avec l’Academie d'Etat de Construction et d'Architecture d'Odessa, quelques enseignements delocalises, accueil d’etudiants ukrainiens a Marseille;

- mais aussi l'Université de Cergy, l'Université de Nancy, les Universites de Montpellier 2 et 3, l'Université de Grenoble 2, l’Universite de Paris 6, l'Universite de Saint-Quentin en Yvelines, l'Ecole polytechnique, l'Ecole centrale de Lyon, l’INSA de Rennes (Reseau Formation et recherche), SupAgro Dijon, ESCPEurope (accord de recrutement), l’EHESS (nombreuses cotutelles), l'ENS Ulm, l’INALCO(liste non exhaustive d’etablissements ayant des accords actifs).

Parmi les Universites ukrainiennes, les plus actives avec la France sont :

- a Kiev : l’Universite polytechnique (KPI), l’Universite T. Chevtchenko, l’Academie Mohyla, l’Universite D’economie et de commerce, l’Universite d’economie V. Hetman , l'Universite des sciences de la vie et de l'environnement ;

- a Kharkiv : l’Universite d’economie, l’Universite polytechnique, l’Universite V. Karazine, l’Academie de gestion municipale, l'Universite radio-electronique, l’Universite aeronautique ;

- a Dnipropetrovsk : l'Academie de genie civil et d'architecture, l’Universite O. Honchara, l’Universite de chimie, l’Universite des transports ferroviaires, l'Academie nationale de Metallurgie ;

- a Donetsk : l’Universite technique, l’Universite nationale ;

- a Lviv : l’Universite polytechnique, l’fUniversite I. Franko, l’Universite catholique ;

- a Odessa : l'Academie de genie civil et d'architecture, l'Universite I. Metchnikov, l'Universite des technologies alimentaires ;

- et : l’Universite tauride V. Vernadsky de Simferopol, l’Universite technique de Ternopil, l’Universite des sciences humaines de Rivne, les Universites technique et nationale de Zaporijjia, l’Universite V. Dahl de Louhansk, l'Universite agraire de Bila Tserkva, l'Universite technique de Kirovograd, l'Universite I.Fedkovitch de Tchernivsty.

lE Cursus soutenus par le Poste :

- 5 Masters en partenariat franco-ukrainien selectionnes en 2010 (financement de 3 ans - cf. plus haut) ;

- Mise a disposition de lecteurs de francais au sein des filieres francophones (Dnipropetrovsk, Donetsk, Kharkiv et Kiev) ;

- Accords de cofinancement de bourses de these en cotutelle et de Master avec les Universite de Toulouse 3, de Strasbourg et de Paris 11 ;

- Actions de soutien linguistique (renovation de l'enseignement du francais, mise a disposition de lecteur) aux universites developpant d'importants partenariats : Universite Chevtchenko de Kiev en chimie, 10/14

Universite polytechnique de Kiev en informatique, mathematiques appliquees, economie et chimie, Universite d’economie de Kiev, Universite de Zaporijjia en physique et biologie.

2)    Cooperations existantes avec les etablissements d’enseignement superieur

 d’autres pays, notamment europeens

Un premier indicateur de la densite des echanges est illustre par la cartographie des pays d’accueil des etudiants ukrainiens (cf. tableau ci-dessous).

Tableau 2 : Principaux pays d’accueil des etudiants ukrainiens16

Pays                                      2005           2006         2007           2008                2009

1 Russie                               6 922          6 802        7 186           12 101 ...

2 Allemagne                          8 455          6 889         6 870            6 436             6 437

3 Pologne                              2 470          2 482         2 672           2 877 ...

4 Etats-Unis                          1 912          1 869          1 729           1 716             1 688

5 France                               1 066           1 194         1 259           1 307              1 334

6 Republique tcheque               603              685            774              907             1 086

7 Hongrie                              1 294           1 333         1 475            1 372             1 033

8 Italie                                     303              465            615              737 ...

9 Autriche                                              . .. 432            543              707            760,5

10 Royaume-Uni                      524              490             495              495              535

11 Espagne                               32               63               89              263              366

12 Moldova                                 1              512             439              366               279

13 Bulgarie                              379              315             316              285              278

14 Belarus                                                              - - - 262 ...

15 Suisse                                214            214               236              220             240

16 Norvege                              105            118               155              203             241

17 Suede                                    5              12                  5              120             196

18 Turquie                               276             241              219              183 ...

19 Chypre                                 50              35                53               105             153

20 Roumanie                           605             344              275               379             145

21 Finlande                             111             114               115              114

 

Outre les établissements supérieurs russes qui ont maintenu des relations étroites avec les Etablissements ukrainiens, les établissements allemands et polonais semblent les plus présents en Ukraine appuyés par des politiques gouvernementales très actives. L'Allemagne propose, via le DAAD, plusieurs centaines de bourses par an pour des séjours d’etude ou de recherche. La Pologne octroie également plusieurs centaines de bourses chaque année et accueillait près de 2 900 étudiants ukrainiens en 2008. Ces deux pays ont également développé, en Ukraine, un réseau de lecteurs très dense (compare à celui de la France qui se positionne néanmoins plutôt bien avec une augmentation régulière du flux d’etudiants depuis 2005).

Le bon positionnement des Etats-Unis  s’explique a la fois par l’attractivite générale des Etats-Unis, par l’activite du programme Fulbright (l’un des rares a permettre également a des enseignants américains de venir enseigner en Ukraine) qui fonctionne depuis 20 ans en Ukraine et par l’importance de la diaspora ukrainienne aux Etats-Unis.

On notera également le bon positionnement des pays frontaliers de l’Ukraine (outre la Pologne, la République Tchèque et la Hongrie).

Autre indicateur  intéressant, a tout le moins au niveau européen  parmi les 9 projets Tempus recommandes en 2011 avec l'Ukraine (sur un total de 63 projets), l’Espagne, la Grande-Bretagne se sont positionnes sur 4 projets, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suède l’etaient sur 3 (mais la France ne coordonne aucun des projets auxquels elles participent). Cet indicateur est toutefois à relativiser car il témoigne bien souvent plus de la professionnalisation des établissements dans le montage de projets européens que de leur intérêt pour le pays considéré.

16 données UNESCO, classement combine à partir des chiffres disponibles les plus récents 11/14

 

Presentation Ukraine

Accueil