Les études en Ukraine - Ukraine U E

L’Union européenne et l’Ukraine

 

L’Ukraine est un partenaire prioritaire de l’UE dans le cadre de la Politique européenne de voisinage et du Partenariat oriental lancé au sommet de Prague en 2009. L’UE est dorénavant le premier partenaire commercial de l’Ukraine.

Le changement de pouvoir à Kiev en février 2014 a conduit à une réactivation rapide de la relation UE-Ukraine. L’Union européenne a levé le régime de visa court-séjour avec l’Ukraine le 11 juin 2017. L’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne est entré en vigueur le 1er septembre 2017   la Commission européenne avait adopté un ensemble de mesures d’aide financière s’élevant, pour la période 2014-2020, à 11 milliards d’euros, sous forme de prêts et de subventions issus du budget de l’UE et d’institutions financières internationales établies dans l’UE. Ces mesures visent à : 1/ aider l’Ukraine à stabiliser sa situation économique et financière, 2/ soutenir la transition, 3/ encourager les réformes politiques et économiques, 4/ favoriser un développement inclusif.

 

L’UE ouvre ses frontières aux Ukrainiens sous conditions

 

L’Union européenne a ouvert ses frontières aux citoyens ukrainiens, le dimanche 11 juin 2017, dans le cadre de l’entrée en vigueur du régime d’exemption de visas. 

 Cependant, seuls pourront entrer sur le territoire communautaire les détenteurs d’un passeport biométrique pour un séjour de 90 jours, sur une période de 180 jours, pour du tourisme, un voyage d’affaires, mais pas pour travailler.

En principe, les Ukrainiens peuvent voyager dans tous les pays de l’UE, à l’exception du Royaume-Uni et de l’Irlande, ainsi que de la Suède, de la Norvège, de l’Islande et du Liechtenstein, même si chacun de ces pays possède des règles spécifiques.

 

 Reconnaissance des diplômes universitaires

 

 Il n'existe pas de mécanisme de reconnaissance automatique des diplômes universitaires au niveau européen.Par conséquent, si vous souhaitez poursuivre des études dans un autre pays de l'UE, vous devrez peut-être entreprendre des démarches auprès des autorités de ce pays pour faire reconnaître votre niveau d'études. Si vous comptez faire une partie de vos études à l'étranger, vérifiez dès le départ si votre cursus sera reconnu dans le pays de votre choix.

Les systèmes éducatifs demeurent de la responsabilité des autorités nationales des pays de l'UE. Ce sont elles qui fixent les règles, notamment en matière de reconnaissance des diplômes étrangers.

Faire «comparer» son diplôme

Dans la plupart des cas, vous pouvez obtenir une «attestation de comparabilité», qui évalue votre diplôme universitaire au regard du système en vigueur dans le pays d'accueil. Pour ce faire, contactez le centre ENIC/NARICen du pays dans lequel vous souhaitez faire évaluer votre diplôme à des fins de «comparabilité». Il peut s'agir de votre pays d'origine si vous rentrez chez vous après des études à l'étranger, ou d'un autre pays de l'UE où vous vous installez pour travailler ou poursuivre vos études.

En fonction du pays dans lequel vous demandez l'évaluation de vos diplômes et de la raison de cette évaluation, le centre ENIC/NARIC peut soit évaluer lui-même les diplômes, soit les transmettre à l'autorité compétente.

Avant l'évaluation, vérifiez les points suivants:

  • le coût du service (s'il est payant);
  • la durée de l'évaluation, qui peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois en fonction du pays, de la finalité et de la complexité du dossier;
  • le type de document obtenu: il peut s'agir d'une équivalence complète ou d'un rapport comparatif;
  • les moyens de recours en cas de désaccord avec l'évaluation.

Si vous fournissez des documents au format Europass (comme le supplément au diplôme), il sera plus facile de faire comparer et reconnaître votre diplôme.

 

 

Presentation Ukraine

Accueil